15 novembre 2010

LO à Zoé Shepard

zo__shepardSalut Zoé,

Navrée d'être à contre-courant, mais perso, ton bouquin, je n'ai pas aimé même si j'ai souvent ri. Et pourtant, crois-moi, j'en salivais d'avance. Je dois à cette espèce de pourris nantis que tu décris la situation qui est la mienne aujourd'hui, peu enviable s'il en est.  Pour tout te dire, mon marque-page est resté en rade page 232 pendant des semaines. Je viens de le finir difficilement ce week-end, histoire d'émettre un avis justifié.

Pour faire court, à peine les cinquante premières pages avalées, j'en avais déjà saisi toute la teneur : la grosse caricature bien désopilante (si,si) des glandus de la F.P.T. (la cible du service des relations internationales, européennes -ajout perso 'voire interplanétaires' - excellent !)  dans toute leur splendeur de « pseudo décideurs de mes ..., grands gaspilleurs des finances publiques » exprimée par une bleuzaille adulescente pleine de morgue et de suffisance. Car vois-tu, pour ma part, c'est là que le bât blesse. Je n'ai pas fait que te lire, j'ai suivi avec intérêt toutes tes prestations télévisuelles ou presque, et j'ai regretté que l'image que tu donnes de la narratrice dans ton livre soit si proche de la tienne, c'est-à-dire l'image de quelqu'un de particulièrement froid et cynique. Une dose un peu plus importante d'auto-dérision et d'humilité aurait été la bienvenue. J'aurais moins peiné à achever ma lecture.

En revanche, ce qui m'a vraiment, mais vraiment beaucoup amusée, c'est la réaction du Conseil Régional épinglé by him-self tout seul. Ah les bcons ! Pour le coup, t'as du bien les faire cavaler dans les couloirs, sans même un dossier sous le bras, ces con/cernés. Les imaginer soudés par un consensus d'auto-défense de leurs privilèges de con/fondus me fait encore bien marrer. Savoir de plus que tu leur dois finalement ta notoriété et un joli pactole lié à tes droits d'auteur est d'un jouissif absolu. En ce sens, ton livre est bien une pépite. Il l'est d'autant plus, si j'en crois ce que j'ai lu, que tu réussis le tour de force de faire entrer ton essai au rang des épreuves orales du concours. Là, je dis « Chapeau bas ! ». Des milliers d'exemplaires s'arracheront chaque année par les candidats. Promo annuelle encouragée par la Fonction Publique Territoriale que tu dénonces, rien de moins. Si c'est pas génial ça  !

Le pouvoir  ayant pour définition : Aime-moi !, j'ai bien peur que les fléaux que tu dénonces, népotisme et clientélisme, ne sont pas prêts de s'éteindre. Si ton roman pouvait servir à hâter la réorganisation territoriale, ce serait parfait. D'un simple fait divers, on fait bien une loi. Alors d'un premier essai, on peut tout espérer.

Dans l'attente de voir comment tu évolueras quand tu tiendras les ficelles du pouvoir à ton tour, en qualité d'élue. Quand on maîtrise aussi bien l'art d'arranger la vérité et qu'on a une telle estime de soi... 

La balance, un poil agacée par ton mépris .
ps : des cadres A + qui bossent, j'en connais aussi.

ps 2 : edit du 16/11 : et un poil agacée par la compassion qu'on te porte. Redémarrer à 30 ans une vie prof dans des conditions financières et d'estime aussi favorables, c'est plutôt rare non ? 

 

Posté par raslepompon à 22:17 - - Commentaires [12] - Permalien [#]
Tags :


Commentaires sur LO à Zoé Shepard

    c'est carrément le genre de bouquin que je n'ouvrirais pas ,j'aime pas du tout la façon dont il a été propulsé.Pas grave,je ne lis pas non plus le Renaudot,le Goncourt pour les mêmes raisons.

    Posté par taka, 16 novembre 2010 à 14:13 | | Répondre
  • Je ne sais pas si j'ai plus ri en lisant le livre ou en lisant, dans la presse, les réactions du conseil régional d'Aquitaine (habitant Bordeaux, j'ai même eu droit à la presse régionale, particulièrement intéressée par le sujet)
    En revanche, je ne trouve ni l'auteur, ni la narratrice méprisante. Sur les plateaux télé, elle avait l'air plus timide et mal à l'aise que froide et cynique. Elle a l'air d'avoir un bon sens de l'humour et de ne pas faire dans la demi-mesure : si elle n'aime pas, elle ne se force pas et franchement ça change agréablement.
    Elle m'a dédicacé son livre à la Foire de Brive et elle est vraiment très sympa et accessible (je n'en dirais pas autant d'auteurs moins "connus" qu'elle, qui râlent parce qu'on a déjà acheté le livre). Je suis arrivé au moment où une personne qui ne l'avait pas lu faisait des commentaires assez agressifs et Zoé a attendu qu'elle arrête pour expliquer son point de vue de manière très calme et construite.

    Posté par Max, 16 novembre 2010 à 16:53 | | Répondre
  • @taka "j'aime pas du tout la façon dont il a été propulsé" je rêve!!
    l'auteur n'a en rien souhaité la façon dont il a été propulsé. Elle se serait bien contentée de ses 10.000 exemplaires vendus jusqu'en juin, quitter la Région pour rejoindre son nouveau poste et TRAVAILLER, enfin!

    Posté par hergeloffeni, 16 novembre 2010 à 17:25 | | Répondre
  • ... Amusant ces avis ...

    Ce livre, que j'ai lu jusqu'au bout, dénonce l"immobilisme" et le gachis de nos deniers au sein de la fonction publique, l'auteure (dont c'est le 1er essai je crois) a eu bien du courage pour dénoncer cet état de fait (cela lui a valu son poste ...) dont nous nous savions bien qu'il existait !

    seulement là c'est écrit noir sur blanc : nous suivons presque journellement le non-travail de ces fonctionnaires qui ont péniblement du mal à effectuer leurs 35 heures en un mois (j'en connais ...) , et abordons ainsi de plus près le gaspillage de l'argent public ! ... !!! c'est la honte de la France, quelle tristesse .

    L'ironie n'est pas de mise quand on sait les problèmes de notre jeunesse a trouver des emplois
    après des années d'études (je parle d'emplois dans le privé) et à vivre décemment. Et s'ils veul
    ent garder leur emploi, c'est au minimum 9 à 10 h par jour de boulot ...

    Il y a heureusement, des cadres de la fonction publique qui aiment passionnément leur travail,
    tout comme en politique mais tous ceux-là sont dans "l'ombre" ... normal puisqu'ils travaillent !
    Salut la Balance, à plus.
    Domi

    Posté par Domi92, 16 novembre 2010 à 18:15 | | Répondre
  • Max : bienvenue à vous et merci beaucoup pour votre avis. Je ne doute pas que Aurélie/Zoé soit accessible sur un salon, c'est le moins qu'on puisse attendre d'un auteur présent dans ce cadre. Sur les plateaux, je ne l'ai jamais trouvée timide et mal à l'aise. Elle m'a scotchée par sa présence et sa force. Son revers à l'endroit d'Ariane Massenet au Grand Journal de Canal + est un exemple assez frappant de maîtrise de soi, idem chez Ruquier. Pour quelqu'un de béotien, c'est quand même significatif d'une
    certaine arrogance non ? La narratrice, c'est elle, l'expérimentée, et personne d'autre. L'idée ici était plutôt d'émettre un apport dissonant en croisant le profil de la narratrice qu'elle se défend d'être et la personne (l'auteur) qu'elle affiche selon mon point de vue. Ce qui en soi n'a pas d'importance, je vous l'accorde. En tout cas, elle est remarquable.

    Taka : Il y a d'excellents auteurs primés, et heureusement.

    Posté par labalance, 16 novembre 2010 à 18:49 | | Répondre
  • Bonsoir Claudine
    tous les goûts sont dans la nature dit-on ! et c'est bien vrai.
    Passe une bonne soirée.
    Gros bisous . Marishka

    Posté par rishka, 16 novembre 2010 à 19:49 | | Répondre
  • Rishka : Comme tu dis ! Merci pour ta visite.
    Domi : Je partage bien sûr. J'ai vu faire, enfin si j'ose dire. lol. Son livre a le mérite de faire connaître ces dysfonctionnements au grand public. Je lui reproche d'en avoir fait 300 pages là ou 150/200 auraient été suffisantes. Elle est, me semble-t-il, trop brillante pour ne pas avoir pressenti le sort qui serait le sien. L'anonymat ne tient plus nulle part. Alors tu parles, un blog et un bouquin ! Un jour où l'autre, elle se serait faite caler. Valait mieux pour elle et son avenir maintenant je pense. Elle rebondira, aucun doute là-dessus.

    Hergeloffeni : Bienvenue à toi ! J'ai lu ton billet. La suite des événements lui a été favorable au final et la portera demain. Tant mieux pour elle ! Son avenir prof est devant elle. Elle retrouvera un poste et un bon, FPT ou pas.

    Posté par labalance, 16 novembre 2010 à 23:02 | | Répondre
  • perso ! j'ai horreur des gens qui denoncent apres avoir profité ! connais pas le bouquin et pas envie de l'ouvrir !
    tout le monde est bon pour son prix !
    mais quel est le prix de ce bouquin ?
    pfffffffffff j'en ai marre de tous ces c...
    qui denoncent les choses qu'ils connaissaient par avance !
    bise ma balance bonne soirée

    Posté par delices d'edith, 17 novembre 2010 à 21:08 | | Répondre
  • Seul l'avenir nous le dira.
    Dans la fonction publique, une fois que ton dossier administratif est plombé, il l'est à vie!

    Posté par hergeloffeni, 18 novembre 2010 à 14:34 | | Répondre
  • je n'en doute pas qu'il y a des bons livres primés,mais il y en a beaucoup plus de pas primés et toc !!!!!

    Posté par taka, 20 novembre 2010 à 07:11 | | Répondre
  • C'est animé les coms et j'aime, par contre je ne connais pas du tout son bouquin ni l'auteur donc je ne me permettrais pas d'émettre un avis. Bonne soirée ma gentille balance et bon dimanche et toc !!!!

    Posté par zoreille fany, 20 novembre 2010 à 18:36 | | Répondre
  • Pour avoir retrouvé un livre "la bêtise adminsistrative " d'eric Brunet (pas récent,me suis dit que quand même ,fallait que je jette un oeil à Zoé...Et tout compte fait,j'aime bien (il n'y a que les imbéciles qui ne changent pas d'avis mdr),j'aime bien le style journal de bord,l'explication au niveau bureau,service ,etc ...et beaucoup d'humour .Et je n'ai pas calé ,lu d'un trait ,sans m'ennuyer .
    Voilà la balance !!!

    Posté par taka, 27 décembre 2010 à 07:59 | | Répondre
Nouveau commentaire